Affreux petit peintre…

Où l’on rencontre un insecte talentueux.

Il était une fois un peintre qui vivait aux Pays-Bas, il y a 500 ans, et qui s’appelait Jérôme Bosch. Alors qu’il avait un peu plus de 35 ans, un événement formidable lui arriva : il fut invité à devenir membre de la Confrérie de Notre-Dame…

À cette époque, la religion était au centre de la vie de tous, et les gens se retrouvaient dans des sortes d’associations, que l’on appelait confréries, pour prier ensemble. Dans la ville où vivait Bosch, la Confrérie de Notre-Dame était très puissante : tous les gens importants en faisaient partie. Alors pour notre peintre, en devenir membre était une sacrée réussite !

Jérôme Bosch, Saint Jean à Patmos, 1490-1495, huile sur bois, Gemäldegalerie, Berlin

D’ailleurs, il est tellement heureux qu’il décide de faire un cadeau à la Confrérie. Bien sûr, comme il est artiste, il s’agit d’un tableau. Il y peint un saint personnage, un ange et la Vierge Marie avec l’Enfant Jésus sur les genoux. Mais qui est le petit monstre à visage humain installé tout en bas de la peinture ?

C’est Bosch lui-même ! En fait, il se représente sur son tableau parce que c’est la tradition : celui qui paye une œuvre est peint dessus. Mais comme il s’agit d’un cadeau, c’est en fait Bosch qui paye ce tableau. C’est donc à lui d’être représenté à côté du saint !

Détail de l’œuvre

Comme il est modeste, il trouve qu’il ne mérite pas cet honneur. Alors il imagine une solution : plutôt que de se montrer en homme, il se donne la forme d’un vilain petit insecte ! Mais son visage reste reconnaissable, avec ses petites lunettes, pour que personne n’oublie que c’est bien Jérôme Bosch qui a offert ce magnifique tableau à la Confrérie de Notre-Dame !

Pour prolonger le plaisir, Artips vous propose l’illustration de cette histoire à colorier (ici).